Compte bancaire pour une micro-entreprise
Mon actu

Banque & Entreprise : ouvrir son compte bancaire

Choisir une banque quand on devient entrepreneur, ce n’est pas toujours chose facile. Depuis 2015, la loi française impose même aux micro-entreprises l’ouverture d’un compte bancaire dédié à cette activité. Le but ? Mieux identifier les flux financiers liés aux transactions professionnelles.

Retour d’expérience de Coach Ton Projet

Coach Ton Projet en est aussi passé par là. Sans être une SASU ou une EURL, le statut de micro-entreprise peut présenter des avantages, accompagnés de quelques difficultés… Je vous explique ! Comme beaucoup, la recherche s’est orientée sur une banque pas chère, disponible et à l’écoute des entrepreneurs, avec en bonus, un peu d’argent à l’ouverture d’un compte ? Oui la recherche d’un mouton à 5 pattes avec une tête de canard qui mange des fraises a bien été infructueuse. Étonnant ? Bien sûr que non ! La banque est une entreprise comme une autre et son but premier et de faire de l’argent.

Dans un premier temps, je suis allée taper à la porte de mon banquier. La politique nationale de la Banque Populaire est de vendre un compte business (avec les frais qui vont avec) et de refuser l’ouverture d’un second compte courant pour la micro-entreprise. Résultat des courses, j’ai fermé mon compte courant et mes comptes épargne, sans oublier mon assurance habitation pour aller voir si l’herbe était plus verte ailleurs. Entre les banques en ligne, les banques traditionnelles, je me suis vite fait la réflexion que les offres étaient tout aussi alignées que sur le marché de la téléphonie mobile. J’ai donc choisi d’intégrer de nouveaux critères à ma recherche : l’éthique d’une banque avec son impact social et environnemental (bref, qui ne finance pas la déforestation par exemple). La bonne nouvelle ? J’ai trouvé une banque beaucoup moins chère que les banques traditionnelles et dont j’avais déjà entendu parlé avec le projet Ça Commence Par Moi.

Compte bancaire au Crédit Coopératif

Le Crédit Coopératif est un des deux organismes bancaire avec La Nef, qui ont un bilan positif en France. J’ai opté pour la première car il y a une agence en plein centre-ville toulonnais : j’y retrouve donc le guichet et la conseillère qui me tiennent tant à cœur (même s’il est possible de passer en mode banque en ligne).

Après un premier entretien, j’ai eu la chance d’avoir la confirmation que l’ouverture d’un compte courant pour une micro-entreprise était maintenant chose acquise chez eux. Donc pas besoin de mentir sur l’ouverture d’un second compte bancaire sans CB. Cette banque est ancienne et communique peu. C’est peut-être pour cette raison que je suis passée 7 ans devant sans jamais poser les yeux sur l’entrée…

Je me sens bien bête de ne pas avoir sauté le pas plus tôt. Les frais de tenue de compte sont bas : le critère est validé y compris par les comparateurs en ligne. À la place de financer les dividendes aux actionnaires, je peux financer l’association de mon choix lorsque je fais un retrait en espèce à hauteur de 5 centimes d’euros. Personnellement je soutiens Echo-mer pour le nettoyage du littoral. De plus, j’ai tous les services d’une banque traditionnelle. J’ai donc choisi que mon argent serait utile, plutôt que d’alimenter un système auquel je n’adhère pas.

En conclusion à ce billet, je voulais surtout vous rappeler que le lancement d’un projet doit être pris comme un nouveau départ. Il est mieux de prévoir par avance sa banque plutôt que d’attendre la dernière minute ! Comme me le répète souvent ma sœur :

Tu n’es pas un arbre, si ça ne va pas, bouge !

M. Mayol