Mon actu

Comment mettre son site en conformité avec la CNIL 2/2

Suite de l’article sur les changements de la législation du traitement des données informatiques. 

Le cas de l’utilisation de Google Analytics

Pour la grande majorité des sites Internet, c’est l’outil Google Analytics qui est utilisé. Mais cette utilisation n’est pas anodine pour le traitement des données personnelles des visiteurs. En effet, même si les webmasters des sites traitent les données de façon anonyme pour faire un suivi d’audience, ces mêmes données normalement « anonymisées » sont renvoyées et traitées sur les serveurs de Google aux Etats-Unis. Heures de connexions, interaction dans le site, panier d’achat, géolocalisation, recherche dans le moteur de recherche interne, téléchargement… tout y passe. Et c’est bien là que l’affaire se complique car selon la CNIL, même si les éditeurs de contenus utilisent seulement des données anonymes pour un simple suivi d’audience, ils ont l’obligation de déclarer un traitement de l’information hors Union européenne des données personnelles des visiteurs. Cette démarche se fait gratuitement en ligne, en une dizaine de minutes.

Piwik, une alternative à Google Analytics

Pour tous ceux qui souhaitent une alternative au géant Google, il existe un outil de suivi d’audience qui garantit un non traitement des données collectées en dehors de l’analyse d’audience : Piwik Analytics. Développé par une association à but non lucratif, Piwik est LA plateforme analytics en open source. Le principe également défendu par la CNIL est simple : les éditeurs de sites restent propriétaires des données collectées par les cookies de tracking. De nombreuses organisations l’utilisent déjà comme Sharp, Forbes ou encore Oxfam…

Le « PRIVACY BY DESIGN »

Il faut maintenant penser projet dans la conception d’un nouveau site Internet, en y impliquant l’équipe technique, l’équipe marketing mais aussi les experts juridiques de l’entreprise. L’installation de cookies peut rapidement alourdir le temps de chargement des pages, porter atteinte au référencement et à l’expérience utilisateur. Mais la protection des données des internautes devient alors un gage de transparence et de confiance, qui peut devenir une véritable stratégie pour la marque ou l’organisation.

Première partie : Comment mettre son site en conformité avec la CNIL 1/2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

%d blogueurs aiment cette page :